Je suis assez surprise de voir le nombre de personnes atteintes de paralysie faciale qui sont uniquement suivies par des Kinésithérapeutes au Maroc.

Beaucoup sont orientés par leur médecin O.R.L sans toutefois penser à enrichir cette rééducation avec l’appui d’un orthophoniste, alors même que nous sommes formé pour cela.

Ceci m’a donné l’idée de publier un article à ce sujet.

Je vais dans un premier temps expliquer ce qu’est une paralysie faciale. Je tenterai par la suite de répondre à deux questions : quoi faire et qui consulter. Enfin, j’exposerai quelques techniques de rééducation proposées aux patients et leurs contrindications.  

La paralysie faciale

La paralysie faciale est une atteinte du nerf facial. Elle peut être partielle ou totale, temporaire ou définitive. Le nerf facial est sollicité tous les jours. Il commande les muscles du visage.  Permets de sourire, de parler ou encore de grimacer (d’exprimer toutes nos émotions). Lorsque ce nerf est endommagé, ces muscles ne peuvent plus bouger : c’est ce qu’on appelle la paralysie faciale. On distingue deux formes de paralysie faciale.

  • Paralysie faciale périphérique  on dit aussi a frigore ou ‘’ de Bell’’. Dans ce cas, le nerf facial est atteint après sa sortie du cerveau :

Toute une moitié du visage est paralysée : l’œil ne peut plus se fermer correctement, les commissures de la bouche sont affaissées. Parfois, la salive coule et la langue est comme engourdie. Dans la grande majorité des cas, les paralysies faciales périphériques sont généralement dues à la présence d’un virus

  • Paralysie faciale centrale  « plus rare ».  l’atteinte du nerf se produit dans le cerveau :

La moitié du visage n’est touchée que dans sa partie inférieure.  S’accompagne presque toujours d’autres troubles neurologiques. Les causes des paralysies faciales centrales sont nombreuses : elles peuvent être dues à une tumeur du cerveau, une sclérose en plaque. Mais le plus souvent, c’est l’AVC, l’accident casculaire cérébral (la paralysie touche le visage du côté opposé à celui de la lésion nerveuse).

Quoi faire ? Qui consulter ?

Le traitement d’une paralysie faciale dépend de la cause de cette paralysie. Pour la paralysie faciale périphérique, le traitement est fondé sur une corticothérapie  et sur la rééducation qui vise à maintenir les muscles faciaux en bon état et à guider le patient dans sa récupération. Il faut également prendre soin des yeux grâce à des soins oculaires. L’intervention chirurgicale concerne les personnes présentant une paralysie faciale complète avec une dénervation de plus de 90 % aux tests électriques et aucun signe de récupération à l’électromyographie. Elle consiste à décomprimer le nerf.   La prise en charge des paralysies faciales centrales nécessite en règle générale une hospitalisation en service de neurologie. Après une paralysie faciale, il faut commencer la rééducation le plus tôt possible et avec des personnes spécialisées. Il faut un spécialiste, tous les kinés ne sont pas “branchés” par la paralysie faciale. Il convient de s’en assurer.

Quelles prescriptions préconiser ?

Suite à un traitement médicamenteux à base de corticoïdes, une rééducation pluridisciplinaire reste le meilleur accompagnement pour la personne paralysée de la face. Orthophonie + Kinésithérapie = une base indispensable pour une prise en charge complète de la pathologie Bien que cette présentation ne soit pas exhaustive, elle vise à clarifier les rôles de chacun des professionnels et à faciliter la prescription des médecins vis-à-vis de cette pathologie. Rééducation orthophonique

  • Contrôler l’évolution de la pathologie en connaissant les risques et les complications possibles (côté sain et côté paralysé).
  • Prise en charge, si nécessaire, de la sensibilité, du goût et des sécrétions.
  • Relaxation, détente musculaire, automassages, thermothérapie et/ou vibrothérapie.
  • Travail musculaire et prévention des risques (spasme hémifacial et co-contractions incontrôlées) : front, paupières, nez, joues, lèvres et cou.
  • Travail fonctionnel : sourire et mimiques, articulation, fermeture palpébrale, déglutition,
  • respiration nasale, gestes intentionnels.
  • Travail des aspects relationnel et émotionnel.
  • Exercices à faire à domicile avec contrôle lors des séances.
  • Rééducation kinésithérapique
  • Donner les conseils essentiels sur la paralysie faciale a frigore.
  • Thermothérapie.
  • Massages : endobuccaux, des points douloureux, et massages décontractants du côté sain
  • dans le but de recentrer le visage du patient et de détendre le côté sain.
  • Relaxation, détente musculaire, automassages, thermothérapie et/ou vibrothérapie.
  • Travail musculaire : orbiculaire palpébral, muscle frontal, orbiculaire des lèvres, utilisation des
  • aimants de même polarité.
  • Rééducation respiratoire et déglutition.*
  • Rééducation de la langue.
  • Rééducation de la colonne cervicale.
  • Exercices à domicile avec contrôle lors des séances.

 

Quelles sont les contre-indications au cours de la rééducation ?

Les grands risques dans la récupération de la paralysie faciale idiopathique sont l’installation d’un spasme hémifacial (hypertonie), ainsi que de syncinésies (cocontractions). Afin d’éviter ces mouvements involontaires, des contre-indications au cours de la rééducation sont à connaître:

1- L’électrostimulation

La principale contre-indication à la prise en charge, qu’elle soit kinésithérapique ou orthophonique. Selon un grand nombre de thérapeutes, cette pratique pourrait provoquer des syncinésies irréversibles. Ceci étant, de nouvelles technologies proposent des microstimulations qui, lorsqu’elles sont bien ciblées sur le muscle choisi, pourraient réveiller des fibres “endormies”.

2-Travail musculaire forcé (“grimaces exagérées”)

Le travail musculaire doit se faire de manière analytique et sans forçage. Il faut impérativement détendre le reste du visage.

 

En conclusion, pensez à demander à votre médecin si votre rééducation doit être faite avec l’appui d’un orthophoniste. Ceci pourrait augmenter vos chances d’amélioration.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez réagir à cet article, je vous propose de le faire via le formulaire en bas de page.

Vous pouvez aussi m’écrire en cliquant ici : Cabinet d’Orthophonie à Casablanca

Enfin, si vous souhaitez me retrouver cliquez ici : Orthophoniste à Casablanca