Il est fréquent que les enfants, surtout petits, sucent leur pouce: car en quelque sorte  ils continuent de téter.

Peu après la naissance, la succion du pouce est un comportement normal, qui sécurise, rassure et mène à l’autosuffisance. On peut voir la succion comme un mécanisme d’accommodation, d’autodéfense, de consolation. Lorsque l’enfant en a pris l’habitude, il suce son pouce dans des circonstances particulières, lorsqu’il ressent de la colère, du chagrin, de la solitude, du stress de l’angoisse, voire de la joie.

Mais parfois cette “mauvaise habitude” se prolonge tardivement  et dure jusqu’a six, voire dix ans. Dans certains cas, cela n’aura aucune influence, ni sur le développement de son langage, ni sur l’implantation de ses dents.

Dans d’autres cas, en revanche, cela pourra entrainer diverses conséquences: déformation du palais et de l’arcade dentaire supérieure,  le maintien de la langue en position basse avec un trouble d’articulation (ZOZOTEMENT), et persistance de ce qu’on appelle une déglutition atypique, dans ce cas vers sept ou huit ans, l’enfant ne passe pas à la déglutition adulte, et il continue à pousser avec sa langue derrière les incisives supérieures, dans le mouvement de succion du bébé qui tète.

Il est toutefois indispensable d’expliquer à l’enfant le problème, de le sensibiliser aux conséquences de sa mauvaise habitude et d’obtenir son accord pour la cesser. Il faut alors mettre en place un programme interactif dans lequel l’enfant se sentira soutenu, épaulé et valorisé. Comme il est difficile de se séparer d’une habitude, qui de plus est ici sécurisante, il convient de faire preuve de patience et de compréhension.

Si votre enfant, malgré tous vos efforts et toute votre patience, continue de sucer son pouce, il sera peut-être nécessaire de faire appel à une aide extérieure. Médecin, dentiste, orthophoniste ou psychologue peuvent être vos alliés, en fonction des problématiques qui, chez votre enfant, sont associées à la succion du pouce. Quoi qu’il en soit, ne craignez rien. Rares sont les enfants qui seront très affectés à long terme par cette habitude. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’en occuper, mais il ne sert à rien de paniquer!

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez réagir à cet article, je vous propose de le faire via le formulaire en bas de page.

Vous pouvez aussi m’écrire en cliquant ici : Cabinet d’Orthophonie à Casablanca

Enfin, si vous souhaitez me retrouver cliquez ici : Orthophoniste à Casablanca