Quel est le point commun entre toutes ces personnalités ?

Albert Einstein, Anthony Quinn, Aristote Bruce Willis, Charles Darwin, George VI, Isaac Newton, Molière, Napoléon 1er, Theodore Roosevelt, Thomas Edison, Winston Churchill

Ils étaient bègues!

Les mots se télescopent, la parole est bloquée puis “expulsée”, les syllabes sont répétées en cascade… Le bégaiement touche 1 % de la population.

Comment se manifeste le bégaiement ?

Et les hommes seraient trois fois plus touchés que les femmes. En général, le bégaiement apparaît dans l’enfance, entre trois et sept ans. Mais il concerne aussi bien les adultes.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=IGxdT3hYdFA’]

Comment maîtriser le bégaiement ?

En surface, le bégaiement c’est des accidents dans le déroulement de la parole (répétition de syllabes, prolongements de sons, blocages).

Ces accidents peuvent s’accompagner de spasmes respiratoires, mouvements involontaires du visage ou du corps tout entier. La gravité du bégaiement n’est pas proportionnelle à l’importance de ces accidents.

Plus profondément, c’est un trouble de la communication qui perd sa spontanéité et son naturel, une lutte ou le sujet perd le contact naturel avec son interlocuteur, une volonté de bien parler qui gêne le fonctionnement automatique de la parole (cercle vicieux).

Le bégaiement varie sous l’influence de l’émotion, la fatigue, la crainte de bégayer, les efforts faits pour le dissimuler. Il varie aussi par période sans raison apparente.

Le bégaiement n’existe que dans le contexte de la communication spontanée face aux autres (pas dans le chant ou le théatre, rarement dans la lecture).

Pour comprendre les origines du bégaiement, il faut sortir de l’idée de cause, généralement réputée inconnue, et envisager des facteurs : liés à l’individu (facteurs neuro-psychologiques, troubles moteurs, personnalité psycho-affective particulière), liés à l’environnement (familial, scolaire), événements traumatisants (reconnus ou non reconnus, ne déclenchent un bégaiement qu’en présence de facteurs favorisants).

Il n’existe pas aujourd’hui d’accord général sur la génèse du bégaiement et aucune théorie n’est universellement admise. Certains insistent sur le plan moteur, d’autres sur l’aspect comportemental ou psychologique.

 

Le Bégaiement, un handicap social

Bien sûr, le principal problème reste la communication. Car la personne bégaie face à un interlocuteur. Ainsi, il est rare que le problème se manifeste dans le chant, dans le théâtre ou dans la lecture. De plus, il va être fortement influencé par la fatigue, la situation ou les émotions. Il constitue ainsi un réel handicap pour la vie sociale. C’est pourquoi il est important de traiter ce trouble au plus tôt. L’attitude des parents vis-à-vis de l’enfant est d’ailleurs primordiale dans l’aggravation du trouble comme de sa guérison. N’hésitez pas à demander conseil à un orthophoniste.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez réagir à cet article, je vous propose de le faire via le formulaire en bas de page.

Vous pouvez aussi m’écrire en cliquant ici : Cabinet d’Orthophonie à Casablanca

Enfin, si vous souhaitez me retrouver cliquez ici : Orthophoniste à Casablanca